Se connecter
S'inscrire
Menu
Se connecter
S'inscrire

Tout savoir sur le défanage de pommes de terre en 2020

par Alexandre de Spotifarm, le 26 juin 2020 07:15:00

La destruction des fanes de pommes de terre permet d'arrêter la croissance du tubercule pour atteindre un calibre homogène, et de faciliter l'arrachage. En 2019, l’arrêt du REGLONE 2, produit le plus fréquemment utilisé, bouscule les habitudes de nos producteurs de pomme de terre. Malgré tout, plusieurs alternatives, plutôt originales pour certaines, répondent aux besoins de défanage des pommes de terre, qu'il soit chimique, mécanique ou thermique.

Champ pommes de terre

Le défanage consiste à interrompre le cycle de la culture. Le défanage a pour objectif une destruction rapide de la végétation. il est motivé par l’objectif de calibre recherché en fonction du cahier des charges, de qualité des tubercules, par la maîtrise parasitaire (mildiou ou virus en culture de plant), par la recherche de bonnes conditions d’arrachage (absence de fanes, date plus précoce, peau
mieux formée, taux de matière sèche visé, enherbement limité).

Le défanage chimique est toujours possible mais nécessite d'adapter son matériel

Depuis le 4 novembre 2019, l’usage du REGLONE 2 en pommes de terre est interdit (et dans toutes les autres cultures ayant recours à ce dernier). La commercialisation a été interrompue au cours de l’année 2019. Ce retrait est dû à la fin de l’autorisation de sa substance active, le diquat en octobre 2018.
Malgré l'arrêt du REGLONE 2, l’utilisation d’un défanage chimique reste possible avec d’autres produits (voir tableau). Cependant, ces produits défanants sont moins efficaces que les produits de défanage à base de diquat. Ces défanants doivent être utilisés dans les bonnes conditions (conditions climatiques, volume d’eau…).

Phytos Défanage

Source : CNIPT, 2019

Certaines machines offrent également aujourd’hui la possibilité de combiner un défanage mécanique et chimique en un même passage. En effet, certains broyeurs sont équipés de matériel de pulvérisation pour améliorer la destruction des fanes de pommes de terre. Des buses sont ajoutées sur le châssis et pulvérisent, en localisé et en bas volume, le produit défanant sur le haut des buttes. Cela permet de réduire la dose de 30 à 50% et d’obtenir une efficacité équivalente à du traitement non-localisé pour détruire les fanes. Par ce biais, on évite les reprises de végétation du plant de pommes de terre. Le BELOUKHA se prête bien à ce type d’utilisation.

Défanage d’une parcelle de pomme de terre par broyage et pulvérisation chimique en un seul passageBroyeur Agronomic équipé d’un système de pulvérisation Source : Arvalis)

En agriculture biologique, le cahier des charges stipule que l'utilisation de produits défanants en fin de cycle végétatif afin de bloquer la physiologie des
pommes de terre est interdite.

Le broyage mécanique des fanes : ne pas aller trop vite

La technique la plus utilisée en défanage mécanique aujourd’hui est le broyage des fanes. Cette opération efficace permet de détruire 75% de la végétation. Cependant, le débit de chantier reste très lent, la vitesse moyenne d’avancement est de 5km/h. Le débit de de chantier dépendra de la largeur de l’outil. En général les constructeurs proposent des broyeurs sur 4 rangs de pomme de terre. Néanmoins, avec le grossissement des exploitations et la montée en puissance des tracteurs, des broyeurs de 6 ou 8 rangs sont disponibles en deux ou trois châssis (deux modules repliables ou trois modules : 2 à l’arrière et 1 à l’avant).
Attention à ne pas aller trop vite durant le broyage des fanes de pommes de terre, cela risquerait de limiter l'efficacité de la destruction des parties végétatives de la plante. Cela risque de ne pas vous faciliter la récolte voire de vous obliger à passer une seconde fois dans la parcelle. les nouvelles technologies, notamment le satellite, peuvent permettent désormais aux planteurs de vérifier la qualité du défanage en surveillant la quantité de végétation restante dans la parcelle.

Broyage pommes de terre

Vérifier l'efficacité de mon défanage

Le défanage thermique, une lutte efficace contre le mildiou

Le défanage thermique est une autre possibilité de dest(ruction des fanes de pomme de terre. Mais, le débit de chantier d’une telle technique est encore plus lent, entre de 2,4 et 4 km/h. De plus, la consommation d’énergie est elle aussi très importante : le carburant utilisé pour ce type de défanage est du gaz ou de l’huile végétal. Une consommation de 100 à 150l/ha d’huile végétale est à prévoir pour un tel défanage. De plus, plusieurs passages peuvent être nécessaire pour obtenir une destruction suffisante. Un des enjeux est de savoir quand on doit opérer ou ré-opérer : l'outil Spotifarm - le tour de plaine peut être très utile dans cette situation. En effet, il permet d'estimer le taux de couverture végétale de la parcelle et donc de déterminer si un deuxième passage est nécessaire.

Essayer Spotifarm gratuitement

La quantité d'huile végétale consommée peut cependant être réduite jusqu’à 35l/ha lorsque le défaneur thermique est associé à un broyeur de fanes mécanique. En effet, certaines exploitations, en bio notamment, combinent un broyeur de fanes mécanique à l’avant du tracteur avec un défaneur thermique à l’arrière de ce dernier. L’objectif d’un tel combiné de défanage est d’augmenter le débit de chantier et l’efficacité du passage. Cette technique peut s’avérer très intéressante lors d’une pression mildiou très importante. En effet, les hautes températures subit par les parties végétales lors du passage de l’outil détruisent les spores du mildiou. Cette caractéristique est particulièrement bénéfique en agriculture biologique ou pour la production de plants de pomme de terre.


Arrachage mécanique de fanes : une méthode peu connue en France

Depuis plus de 65 ans, il existe des arraches-fanes qui sont constitués de ballons gonflables rotatifs en contact qui permettent de saisir les parties végétatives de la pomme de terre et ainsi de les arracher. Cette technique, peu répandue en France,  est particulièrement efficace en combinaison d’un broyeur de fanes de pommes de terre. Elle permet notamment de séparer brutalement et instantanément le tubercule et la tige. De ce fait, on obtient un nombre plus important de tubercules avec le bon calibrage. Cependant, le débit de chantier de cette machine est de 1 à 2 ha/heure.

Loof trekrubbersArrache-fanes de pommes de terre (photo Kloppenburg Machinebouw

Défanage électrique : une technique originale encore en phase de test

Ce type de matériel utilise le courant électrique créé à partir d’un générateur. Celui-ci est situé à l’arrière du tracteur et utilise la prise de force de ce dernier pour produire de l’électricité. La société ZASSO est à l’origine du projet avec son outil Xpower. Cette machine n’est pour l’instant qu’en phase de test. L’efficacité de l’outil est liée à la quantité de biomasse présente dans le champ. Mais certaines questions restent en suspens comme celle de l’impact sur la vie du sol.

Pour en savoir plus…

Rémi de Spotifarm 🛰️

Topics:Pommes de terreTechniques culturales

Commentaires