Se connecter
S'inscrire
Menu
Se connecter
S'inscrire

Pommes de terre : optimiser sa rotation

par Alexandre de Spotifarm, le 3 oct. 2019 17:06:00

Diversifier sa rotation pour produire des pommes de terre est une pratique courante et très intéressante agronomiquement. Les agriculteurs qui ont recours à de la location ou des échanges de terres doivent être vigilants dans le choix des leurs futures parcelles. Spotifarm leur facilite la tâche avant implantation de la culture.

champ-pomme-de-terre-buttechamp de pommes de terre

✅ Bien choisir la parcelle d'implantation

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix des parcelles où implantées des pommes de terre. 

  • La localisation de la parcelle : choisir si possible des parcelles vierges de rotation de pommes de terre où non adjacentes à une parcelle cultivée en pommes de terre.
  • La forme, la topographie et la configuration de la parcelle sont à prendre en compte pour simplifier les chantiers de patates. Attention aux accès, aux lisières de bois, aux fossés, etc.
  • La configuration de la parcelle

Spotifarm vous permet d'afficher une vue globale d'un territoire donné pour repérer tous ces éléments. Idéal pour planifier votre tour de plaine.

photo-satellite-sentinel-sentinel2Vue satellite globale avec Spotifarm pour repérer les terres à pommes de terre

Etre attentif au précédent cultural 🌾

De manière générale, les précédents céréales sont les plus favorables à la culture de pomme de terre. En effet, ces précédents n’entraînent généralement pas de détérioration grave de la structure du sol. Un précédent blé permet également de limiter le risque de gale commune de type « pustules », contrairement à un légume "racine". Enfin, la fourniture d’azote par le sol est plus homogène après une céréale que derrière une légumineuse. La réserve de la parcelle est une chose importante à regarder. L’objectif étant d’apporter le moins d’azote possible et d’utiliser les réserves disponibles dans la terre que vous louez/échangez.

L’application Spotifarm est fréquemment utilisée par les producteurs de pommes de terre pour visualiser le comportement de la culture sur la campagne précédente.

 


Louer des terres pour gagner en productivité 💰

Le chantier traditionnel d’implantation de la pomme de terre mobilise bon nombre d’équipements et moyens de traction : engins de manutention, remorque(s), tracteurs et équipements de travail du sol, de plantation et de buttage. Pour réduire les charges de mécanisation, il est utile de regrouper son parcellaire en louant des terres pour les pommes de terre.

Pommes-de-terre

Sur le plan agronomique,  allonger sa rotation permet d’éviter de cultiver à côté d’une ancienne parcelle de pommes de terre afin de limiter les risques de recolonisation (doryphore, taupin…). Diversifier l'assolement en "empruntant" des parcelles présente plusieurs autres intérêts pour les exploitants agricoles :

  • Un allongement des rotations culturales
  • Une diminution des risques sanitaires . D'après le BSV pommes de terre (Source : DRAAF Hauts de France mars 2015 et mars 2017), il y a moins de taupins si la rotation des cultures de pommes de terre est d'au moins tous les 4 ans, pour diminuer les populations de nématodes à kystes de 20 à 30 % la rotation doit être allongée à 6 ans. 
  • Une diminution des fréquences de traitements
  • Un gain de productivité durant les chantiers de plantation, d’irrigation et d’arrachage

chantier-arrachage-pommes-de-terreChantier d’arrachage de pommes de terre

Une appli dédiée aux patatiers🍠

Louer des terres pour pommes de terre est relativement simple. Il suffit souvent d’une petite annonce dans la France Agricole ou sur le journal agricole local pour trouver des propriétaires. Attention toutefois à vous y prendre suffisamment tôt (avant les semis de blé) pour éviter que les assolements ne soient déjà faits et que le choix de terres soit limité au printemps.

Echange-patateL’échange de parcelles est une pratique qui permet à des agriculteurs de s'accorder pour échanger une ou plusieurs parcelles. Il peut être réalisé aussi bien par des agriculteurs propriétaires que locataires à condition, dans ce dernier cas, d'informer les propriétaires des parcelles concernées par l'échange. L'échange de parcelles repose sur un accord amiable des agriculteurs. Certains sites comme Echange patate permettent de faciliter les échanges entre plusieurs agriculteurs.

⚠️
Attention, la sous-location des terres, de plus en plus répandue dans les Hauts-de-France sous l’influence d’industriels belges est une pratique séduisante mais qui reste interdite en France. Sur le plan agronomique, le risque sanitaire est plus élevé sur les parcelles sous-louées en raison du non-respect de la rotation. Plus les pommes de terre reviennent souvent, plus les nématodes s’installeront facilement. Sous louer ses terres revient également à s’exposer au risque de perte du statut d’agriculteur, à la résiliation de son bail et au paiement de dommages et intérêts. Vous êtes prévenus.

Alexandre, de Spotifarm

Commentaires