Se connecter
S'inscrire
Menu
Se connecter
S'inscrire

Lentille : une légumineuse idéale pour diversifier son assolement

par Alexandre de Spotifarm, le 27 août 2020 18:42:47

La lentille est une légumineuse aux avantages nutritifs très intéressants pour l’alimentation humaine. Elle revient de plus en plus au goût du jour et ce légume sec sait plaire  aux consommateurs. C’est aussi une légumineuse aux nombreux avantages agronomiques qui retrouve une vraie légitimité dans les rotations…

lentille légumineuse graines

Pourquoi intégrer la lentille dans sa rotation ?

La lentille est une légumineuse qui est une excellente tête de rotation.
C’est une culture de printemps qui ne demande pas d’investissement particulier et avec un potentiel de marché important !
Avantages inconvénients lentille

Cultiver des lentilles : avantages et inconvénients

Les avantages agronomiques de la lentille sont conformes à ceux d’une fabacée peu exigeante. Les reliquats azotés pour les cultures suivantes peuvent atteindre jusqu'à 30 U/ha. Cependant, le délai de retour de la lentille sur la parcelle est de minimum 5 ans.

Bien réussir l’implantation et la conduite de la culture de lentilles

Quand et comment semer la lentille ?

 Le semis est une composante clé de la réussite de la culture et du rendement en lentilles. La lentille étant très sensible à la concurrence des adventices, il convient de semer avec une densité comprise entre 80Kg et 105 Kg/ha et un espacement d’inter-rang de 10-15 cm. L’objectif de levée est de 250 pieds/m² et la profondeur de semis optimale se situe autour de 2-3 cm de profondeur.

Le semis peut donc être réalisé avec un semoir à blé classique dans un sol de préférence bien ressuyé pour favoriser la germination des graines. La date de semis se situe entre le 1er mars et le 15 avril mais retenez que plus tôt la lentille sera semée, plus elle aura de temps pour se développer et générer de la biomasse. Cependant attention à bien respecter les conditions de réchauffement du sol (> à 5°C).

Surveiller la levée des lentilles

Itinéraire technique de la lentille 

 

 

La maîtrise des adventices est une étape clé ! Il est donc conseillé d’anticiper la sensibilité de la lentille à la concurrence en pré-levée : pour cela, les faux semis peuvent s’avérer très efficaces. De plus, il est possible d’effectuer un désherbage au stade 3-4 feuilles.

Pour ce qui est du désherbage mécanique, la herse étrille peut être utilisée en post semis, avant la levée des graines et lorsque la lentille fera 4 à 6 cm. Mais attention, le désherbage mécanique peut vite devenir impossible avec la formation de vrille par la légumineuse !

La gestion des insectes ravageurs est aussi très importante. Les 2 plus redoutables sont la Cécidomyie et la Bruche. En outre, la gestion fongique n’est pas à négliger non plus, dans le cas d’un printemps pluvieux, la lentille peut contracter l’Anthracnose, la pourriture grise et le mildiou : une intervention en début de floraison est donc souvent la bienvenue !

La récolte des lentilles

La moisson commence début juillet en plaine et peut durer jusqu’en août pour les zones les plus tardives. Elle se réalise avec une moissonneuse batteuse classique et avec un taux d’humidité inférieur à 16%.

Attention aux réglages de la machine, la lentille se consomme en alimentation humaine et souvent sous sa forme brute : il est donc préférable d’obtenir un tas propre avec le moins possible de grains cassés. Pour cela un réglage plus lent du batteur permet de limiter les grains cassés et une vidange méticuleuse de la moissonneuse s’impose pour éviter la contamination du tas avec d’autres récoltes.

David, agriculteur de l'Indre, cultive des lentilles vertes du Berry
et explique comment la récolter 

 

Le triage et le stockage des lentilles

Comme dit précédemment, la lentille est souvent destinée à l’alimentation humaine et généralement non transformée. Cela implique donc que les graines soient propres et de limiter les impuretés (autres graines, paille…).  Pour cela, un triage s’impose ! Le tri des lentilles se réalise à l’aide de tables densimétriques. Et dans le cas où la graine n'est pas complètement sèche (à cause par exemple d’une pollution de votre parcelle par d’autres adventices), un séchage peut s’imposer.

La vidéo ci-dessous illustre le fonctionnement d'une table densimétrique. On y voit bien les deux types de produits (lentille de bonne qualité et qualité inférieure (avec déchets)).


Les lentilles sont ensuite stockées en sac ou en silo fermé, souvent chez un organisme stockeur équipé pour cela.

Après triage, le rendement des lentilles se situe entre 6 et 25 qx/ha selon les  conditions de la campagne et la région de production.

Quelle est la marge brute en lentilles ?

La marge brute se situe autour de 820€/ha pour la lentille.
Le prix moyen est de 550€/t pour une lentille verte non labellisée.

lentille marge brute coût productionCulture de lentilles : calcul de marge (Source: chambre d'agriculture de l'Indre)

La lentille est donc une culture rentable voire très rentable dans certains contextes ! Elle se rémunère environ jusqu'à 1200€/t pour les lots triés de très bonne qualité et labellisés.  Et autour de 300€/t pour la qualité inférieure destinée à l'alimentation animale. 

La lentille, un légume sec aux multiples facettes !

Il existe de nombreuses variétés de lentilles. Les plus connues étant les lentilles vertes de la variété ANICIA. Mais les lentilles se déclinent en fait en plusieurs variétés aux différentes couleurs (bleuté, orangé, rosé…)

Certaines d’entre elles sont produites en France et ont obtenu un Signe Officiel de la Qualité et de l’Origine (SIQO) comme les suivantes :

  • La lentille verte du Puy qui est reconnue par une AOP depuis 2008
  • La lentille verte du Berry qui a obtenu un label rouge et une indication géographique protégé (IGP)
  • La lentille blonde de Saint-Flour qui a également obtenu un label rouge.

Quels débouchés pour la lentille verte ?

De plus en plus de coopératives et négoces agricoles, comme Soufflet, mise sur cette filière car la consommation de légumes secs explose en France, qui reste importatrice. Elle ne produit en effet que 50% des lentilles que nous consommons.
SOUFFLET annonce ainsi vouloir distribuer uniquement de la lentille française (produite, collectée et conditionnée en France) dans un avenir proche. 

Beaucoup d'agriculteurs se tournent également vers la vente directe à la ferme pour valoriser au mieux leur production et optimiser encore leurs revenus. Mais cela demande d'avoir la capacité de triage, de stockage et de conditionnement.

Pour en savoir plus…

Rémi de Spotifarm 🛰️

Topics:Techniques culturales

Commentaires