Se connecter
S'inscrire
Menu
Se connecter
S'inscrire

Tour de plaine : Surveillance et observation des parcelles

par Alexandre de Spotifarm, le 7 janv. 2021 18:01:16
Temps de lecture estimé : 7 min.

La conduite d’une exploitation agricole demande de plus en plus de technicité. Réduire ses coûts de revient et optimiser ses rendements nécessitent une excellente connaissance des parcelles, du climat et des cultures de sa rotation. Cette connaissance passe par l’observation fréquente des parcelles afin de capitaliser sur ses pratiques année après année et remettre l’agronomie au cœur des décisions.

Agriculteurs-spofitarm

Prendre les bonnes décisions au bon moment ⌚

Quand récolter le maïs ? Quand désherber mes blés en sortie d’hiver ? Dois-je désherber cette parcelle ? Faut-il récolter ou enfouir les pailles ? Quelle culture implanter sur cette parcelle l’an prochain ?

Chaque jour, l’agriculteur doit prendre les bonnes décisions pour son exploitation et pour chacune de ses parcelles. Avec des conséquences à court terme sur les cultures mais aussi un impact à plus long terme sur la récolte.

Pour prendre toutes ces décisions, l’agriculteur dispose de nombreux moyens à sa disposition : 

  • Il fait appel à des conseillers de chambres d'agriculture ou à son technicien de coopérative
  • Il s’informe en lisant les dernières informations publiées par les instituts techniques comme Arvalis ou Terres Inovia
  • Il lit la presse spécialisée (TerreNet, Cultivar, Réussir ...)
  • Il utilise également des outils d’aide à la décision pour piloter ses cultures.

Mais son meilleur allié reste le tour de plaine. Ce dernier reste un levier important de rentabilité d’une exploitation agricole car il permet de mesurer l’efficacité des choix agronomiques et d’adapter les pratiques culturales au potentiel de chaque exploitation et de chaque parcelle.

Pourquoi faire un tour de plaine ?

L’objectif du tour de plaine est de mieux connaître les parcelles pour comprendre les éléments qui influencent le comportement de la culture.

Le tour de plaine a 3 intérêts :

  1. Le diagnostic : reconnaître si la situation est favorable ou non à l’atteinte de ses objectifs. Et être capable d’expliquer les causes qui ont provoqué cet état.

  2. Identifier la nature et l’ampleur des problèmes qui se posent sur l’exploitation et sur chaque parcelle.

  3. Hiérarchiser ces problèmes et élaborer un plan d’action pour adapter l’itinéraire technique. Le choix entre les solutions possibles doit résulter de l’objectif de chaque agriculteur et prendre en compte le facteur économique.

L’agriculteur (ou son technicien) cherche à déterminer les réactions du milieu naturel et/ou de la plante cultivée aux techniques culturales employées : types d’intervention, réglages de l’outil, choix des produits phytosanitaires, doses et dates d’applications, densité et mode de semis, précédents culturaux … 

Il pourra ainsi analyser l’efficacité de ses pratiques culturales et tirer les conclusions pour le reste de la campagne ou faire évoluer ses itinéraires techniques les années suivantes.


Au fil des années, on peut ainsi construire un « historique » de chaque parcelle qui aidera à prendre de meilleures décisions en anticipant le comportement probable de culture et du sol.

avec 80 pieds/m2 fin février je n’ai réussi qu’une fois à obtenir 40 qx/ha
dans cette parcelle de blé ! 

En complément des observations de tour de plaine, il est conseillé de saisir ses interventions culturales dans un logiciel de gestion parcellaire.
Au-delà de la traçabilité et des obligations réglementaires, l’enregistrement des pratiques culturales permet de prendre de meilleures décisions agronomiques et économiques. Les informations suivantes sont particulièrement utiles:

  • Date de labour
  • Variété, date et densité de semis
  • Dose d’engrais apportée, type d’engrais et fractionnement
  • Traitements phytosanitaires effectués : date d’application, doses, nature des matières actives, fréquence de traitement
  • Date de récolte et rendement

Enfin, l’enregistrement des conditions climatiques est également une information précieuse dans vote prise de décision. Notamment la pluviométrie et le suivi des températures (voir notre article sur les sommes de températures). Il peut être fastidieux d’enregistrer cette donnée manuellement chaque jour. Nous vous conseillons donc de vous équiper de stations météo connectées afin de vous faciliter la vie.

Ces éléments ont pour objectifs d’aider l’agriculteur à déterminer l’itinéraire cultural le plus adapté à ses parcelles et sa situation.

Par exemple pour un blé d’hiver, il faut pouvoir estimer la date au-delà de laquelle il sera inutile de semer du blé d’hiver car les risques d’échec sont trop élevés (mauvaise levée, dégâts liés au gel, risque d’échaudage…).

L’inverse est également vrai. Il faut connaître pour chaque parcelle la date à laquelle les chances de succès sont maximales. Il faut donc observer ses parcelles sur plusieurs années pour bien les connaître.

L'application Spotifarm permet de remonter le temps et de simplement observer le comportement de vos cultures sur chacune de vos parcelles depuis 2017.

spotifarm-panel

Essayer Spotifarm gratuitement

Comment faire son tour de plaine 🌾?

Le tour de plaine est un itinéraire jalonné d’arrêts réalisés pour observer les parcelles dans des zones spécifiques afin de prendre les décisions qui permettront d’optimiser les rendements et la qualité de la récolte. Il est important de visiter chaque parcelle une par une et de prendre le temps d’observer chaque parcelle en son sein.

Pour réaliser les observations des cultures, il faut prendre en compte l’hétérogénéité intra-parcellaire :

  • Dans une zone homogène, une seule observation peut suffire à prendre la bonne décision pour la culture implantée.
  • Dans les parcelles hétérogènes, il faut réaliser une observation pour chaque zone afin d’adapter et raisonner  ses pratiques.

spotifarm-esL'hétérogénéité des parcelles doit guider votre tour de plaine

Plusieurs facteurs peuvent expliquer les différences observées sur une même culture :

  • Le type de sol
  • La pente
  • Le climat
  • L’invasion d’adventices
  • La présence de ravageurs
  • Le comportement de la culture
  • Etc.

Toutes ces observations peuvent être saisies dans l'application Spotifarm.

Quand réaliser son tour de plaine ?

Le tour de plaine a lieu aux moments les plus propices pour observer les phénomènes que l’on veut caractériser. La date dépend de la culture, de son stade, des conditions météo de l’année … Elle varie d’une parcelle à l’autre. D’où l’importance de bien connaître ses champs.

En cas d’implantation d’une nouvelle culture dans la rotation, ou du travail d’une nouvelle parcelle (échange, acquisition récente), il est conseillé d’adopter un rythme régulier avec des intervalles de temps courts entre deux observations. Pour éviter de passer à côté de phénomènes difficiles à observer car éphémères (retard à la levée, vol de cécidomyies, etc.)

L’évolution de la culture permet d’avoir différents points de repère appelés stades culturaux. Certaines interventions comme le désherbage ou l’apport d’engrais sont à raisonner en fonction du stade de développement de chaque culture. Sinon leur efficacité est limitée et entraîne une perte de productivité. D’où l’importance de faire un tour de plaine à ces stades clés.

Il est également intéressant d’aller observer les cultures suite à des évènements exceptionnels (sécheresse, fortes pluies, gel …) afin de comprendre les effets bénéfiques ou néfastes de ces évènements sur la culture.

De même, vous pouvez réaliser un tour de plaine après chaque intervention majeure pour analyser les conséquences de telle ou telle pratique culturale.

Toutes ces observations sont à noter dans un carnet de plaine ou sur des applications dédiées comme Spotifarm. Elles vous seront utiles dans le temps pour analyser vos choix agronomiques et les améliorer.

Que faut-il observer en tour de plaine ?

1 . Le cycle végétatif

Le tour de plaine et la saisie des observations doit permettre de déterminer :

  • les dates de semis les plus favorables à une bonne levée
  • les dates optimales d’apports d’engrais
  • la date prévisionnelle de récolte.

La compréhension du cycle cultural doit aider l’agriculteur à déterminer les facteurs de succès ou d’échec de sa culture. 

  • Quelle est la corrélation entre le rendement et le nombre d’épis ?
  • Comment le nombre d’épis évolue en fonction de la date de semis ?
  • Quel est l'impact du salissement de ma parcelle sur le nombre d’épis ?
  • Quelle variété choisir sur mon exploitation ?

2. Maladies, parasites et état sanitaire des cultures

Quelle est la variété la plus résistante aux maladies ? Quelle variété choisir en fonction du précédent cultural ? Comment réduire l’usage de produits phytosanitaires ? Quels traitements sont les plus efficaces ? Autant de questions auxquelles le tour de plaine et les observations aident à répondre.

Retrouvez l'exemple de Philippe qui a identifié des carences sur ses colza grâce à Spotifarm.

3. Reconnaissance d’adventices et salissement des parcelles

Quelles sont les adventices présentes dans la parcelle ? La surface occupée ? A quelle date les mauvaises herbes sont-elles apparues ? Quelle est l’efficacité de l’herbicide employé ? Du travail du sol ?

4. Le travail du sol et ses conséquences

Quel intérêt du labour sur l’enracinement selon la pluviométrie et le type de sol ?
Quels avantages du travail superficiel du sol ?      
Comment limiter le phénomène de battance ?

Le tableau ci-dessous est un bon support des éléments à noter pour surveiller ses parcelles.

PZ-0221-Tableau-observations-tour-de-plaine
Télécharger le tableau vierge

Le tour de plaine est donc un outil indispensable à tout agriculteur désireux de faire les bons choix pour améliorer rendements et revenus sur son exploitation.

Si rien ne remplace l’expertise humaine et l’expérience, les nouvelles technologies sont une aide précieuse pour aider les agriculteurs à prendre leurs décisions.

Au-delà d’outils numériques permettant d’enregistrer plus facilement les pratiques agricoles ou d’accéder à l’historique de relevés météo, la télédétection et notamment l’imagerie satellite peuvent être utiles pour accompagner l’agriculteur dans sa prise de décision.

Alors n’hésitez pas à créer votre compte sur Spotifarm afin de vous faciliter cette tâche.

L’application est disponible sur le web ou sur votre smartphone et vous aidera pour affiner votre diagnostic cultural et repérer un problème plus facilement.

Vous gagnerez beaucoup de temps en ciblant mieux vos déplacements et en saisissant vos observations directement sur le terrain.

Spotifarm App StoreSpotifarm Play Store
Pour en savoir plus :

Alexandre de Spotifarm 🛰️

Tag:Techniques culturalesAgriculture de precision

Commentaires