Se connecter
S'inscrire
Menu
Se connecter
S'inscrire

Le guide de la modulation de dose - tout connaître avant de se lancer.

par Remi de Spotifarm, le 21 févr. 2021 08:15:00
Temps de lecture estimé : 6 min.

Moduler ses apports à la parcelle est un des nombreux intérêts de l’agriculture de précision. La modulation intraparcellaire permet d’allier des intérêts agronomiques, économiques et environnementaux. Les solutions techniques pour évaluer les besoins des cultures et l’hétérogénéité des parcelles ne cessent de s’améliorer.

modulation-apports-engrais-epandeur

SOMMAIRE 

Qu'est-ce que la modulation intra-parcellaire ?

Agriculture de précision : que peut-on moduler ?

Que faut-il pour réaliser une modulation intra-parcellaire ?

Quels outils pour exploiter une carte d'application ?

Quel budget pour moduler ses apports ?

Comment obtenir les données pour la modulation ?

Pourquoi faire de la modulation intraparcellaire ?

Qu’est-ce que la modulation intra-parcellaire ?

La modulation est une répartition non uniforme des intrants dans la parcelle. Cette répartition est déterminée en fonction des besoins de la parcelle ou par une quantité d’intrant définie par parcelle.

Il existe plusieurs types de modulation :

  • Modulation par caractérisation de la conductivité
  • Modulation de la fumure de fond
  • Modulation de la fertilisation azotée
  • Modulation de la densité de semis
  • Modulation d’irrigation

Et il existe 2 méthodes pour adapter les doses dans sa parcelle :

  • Soit la modulation se limite à une répartition non homogène sur la parcelle mais la dose d’intrants reste la même que lors d’une répartition homogène sur la parcelle.
  • Soit la modulation s’adapte aux besoins de la parcelle et donc la quantité d’intrants varie et ainsi une économie d’intrants peut être réalisée.

Agriculture de précision : que peut-on moduler ?

En théorie on peut tout moduler, du semis à la récolte, tout est modulable. En pratique, les outils disponibles limitent les usages dans les exploitations agricoles.

Néanmoins, cette limite est constamment repoussée, les scientifiques et les machinistes améliorent sans cesse les technologies mises à disposition du monde agricole.

NDVIModulation des apports d'engrais

La principale application de la répartition de dose en fonction de l'hétérogénéité des parcelles est la modulation azotée. Mais on peut moduler :

  • Tous les intrants (amendements, engrais et oligo-éléments, produits phytosanitaires, régulateurs),
  • Différentes interventions : travail du sol, semis, irrigation …
  • Les récoltes (récoltes sélectives, récoltes échelonnées)

Que faut-il pour la modulation intra-parcellaire ?

D’abord, pour moduler, il est nécessaire d’acquérir des données sur les parcelles concernées (exemple : une carte du taux de couverture du sol de la parcelle…). Sans ces données, l'adaptation des doses à l'hétérogénéité des parcelles n’a que peu de sens.

Ces données sont spécifiques à chaque parcelle et changent dans le temps… Elles dépendent de nombreux facteurs complexes comme le type de sol, les précédents culturaux, le travail du sol…

Ces données, une fois enregistrées, se présentent sous la forme d’une carte de la parcelle segmentée par des zones. C'est ce qu'on appelle une carte de modulation de doses ou carte d'application de doses. Certains outils d' aide à la décision fournissent un conseil agronomique en plus du zonage. On parle alors de cartes de préconisation.

Ces cartes sont ensuite exportées sur le terminal du tracteur via clé usb ou un service cloud. Le terminal de l’outil interprète cette carte pour faire varier les réglages de l’outil en fonction de sa localisation dans la parcelle et des zones délimitées par les données.

L'agriculteur apporte ainsi la bonne dose au bon endroit.

La donnée la plus utilisée en agriculture est l’indice NDVI.

PZ-0221-spotifarm-cartes-modulation-azoteCarte de modulation azotée sur l'application Spotifarm

Quels outils faut-il pour valoriser une carte d'application ? 

Pour moduler, il faut un GPS et des outils capables d’interpréter des cartes de modulation et de faire varier leurs réglages en fonction de leur position dans la parcelle.

Le GPS est indispensable pour que votre machine puisse se localiser dans la parcelle et qu’elle fasse le lien avec, par exemple, les données de fertilisation. Mais, il est aussi nécessaire que l’ordinateur de bord de votre outil soit capable de traiter les informations transmises par le GPS.

En outre, l’outil utilisé pour la modulation doit lui aussi être équipé pour ce type de travail. Attention, certains outils le sont mais leur précision est loin d’être suffisante :  la modulation se ferait, mais la précision médiocre rendrait l'application variable presque inutile.

Prenons l’exemple d’un pulvérisateur de 38m : lorsque vous épandez, vous ajustez la dose sur 24m, la précision de l’épandage est alors approximative, vous serez précis à 38m près. Ce qui peut remettre en cause l’utilité de la répartition intraparcellaire dans certains cas…

Dans l’idéal, il faut un outil capable de faire varier la dose épandue ou la quantité semée sur des tronçons/sections les plus petits possibles. Plus ces « tronçons » sont petits, plus la modulation est précise et donc efficace.

D’autres options peuvent aussi être ajoutées à ces outils pour améliorer la précision et la qualité de la répartition de doses (Exemple : coupure électrique au rang sur les semoirs). Plus ces équipements sont nombreux sur l’outil, plus le résultat sera précis et efficace.

automatische-teilbreitenschaltung-1-automatische-teilbreitenschaltung-pantera-dataLa coupure des tronçons est entièrement automatique en fonction de la position GPS avec la fonctionnalité Section Control GPS-Switch chez Amazone (source : Amazone)

Quel budget pour moduler ses apports  ?

Equiper son tracteur du GPS pour appliquer des doses de manière différentielle est un investissement accessible à partir de seulement 10 000€.

En ce qui concerne les outils, cela dépend du type d’outil utilisé pour moduler, de la marque, de votre équipement existant… Certains matériels agricoles peuvent dépasser les 100k€ avec les options.

Mais ces nouvelles technologies sont de plus en plus abordables.

A partir de 10 000 euros d'investissement matériel, vous n'aurez pas forcément d’autoguidage et la précision au champ sera d’environ 15cm. Mais ça suffit pour faire moduler sa fumure de fond, utiliser des cartes d'application d'engrais azoté ou adapter ses travaux du sol.

Pour des travaux de semis en revanche, il vous faudra investir plus pour gagner en précision.

Comment générer une carte d'application ?

Il faut d'abord collecter les données parcellaires. L'acquisition des données parcellaires se fait à l'aide de capteurs spécifiques.

Ces capteurs peuvent être embarqués sur des tracteurs (Yara N-Sensor, CropXplorer Basic d’AgXtend, etc...) ou des drones. Ils sont souvent complexes et coûteux, car le nombre d'hectares traités est limité.

Ou bien l'acquisition de données peut se faire à plus grande échelle, ce qui rend le coût d'exploitation des données exploitables plus abordable.  C'est le cas des données obtenues par télédétection, par des capteurs embarqués sur des satellites (Sentinel 2

Pour les données récoltées par satellites et par drones, il est possible de les acquérir par le biais de prestataire comme FarmStar ou Spotifarm.

carte modulation spotifarm

Spotifarm est une application qui permet de vous donner en temps réel le taux de couverture de votre parcelle grâce à l’indice NDVI et ainsi de vous créer une carte de modulation. L'application vous fournit les images satellites de vos parcelles tout au long de l’année et permet de visualiser l’état de vos cultures. Le calcul de zone se fait ensuite de manière automatique, quelle que soit la culture ou l'intrant appliqué.

Pour les données récoltées par capteurs embarqués sur le tracteur, il est possible de s’en procurer en achetant ou louant ces capteurs. Mais la mise en place de ce type d’outils ainsi que le coût nous fait dire qu’il est plus facile et moins coûteux en temps et en ressources de se tourner vers les données satellites.

Pourquoi se lancer dans l'agriculture de précision ?

La modulation intraparcellaire permet d’optimiser l’apport des intrants en s’adaptant aux hétérogénéités de vos parcelles et ainsi de maximiser le rendement, de faire des économies sur les intrants et de préserver la richesse de votre sol.

En effet, les cartes de modulation permettent de déterminer les zones de la parcelle ayant des besoins spécifiques.

Par exemple, certaines zones auront un besoin plus important en azote que d’autres au sein d'une même parcelle. Ces cartes seront interprétées par les outils d’épandage pour approcher le plus justement possible les besoins en intrants des différentes zones de la parcelle.

Cela permet dans certains cas de faire des économies d’intrants mais aussi de préserver le sol. Enfin, en deuxième lieu, cette modulation permet d’optimiser le potentiel de chaque zone de la parcelle pour obtenir un rendement maximum.

Essayer Spotifarm gratuitement

Pour en savoir plus…

Tag:Techniques culturalesAgriculture de precisionSpotifarm

Commentaires